Table des matières:

Présentation

Autour du laboratoire

Questions-réponses

Sources

Présentation

Nom et signification
LEA : Laboratoire d’Energétique Appliquée.

Le Laboratoire d'Energétique Appliquée (LEA) est un laboratoire de recherche basé à l’Ecole Supérieure Polytechnique(ESP) de l’Université Cheikh Anta DIOP(UCAD) de Dakar. Il s'investit dans les domaines de la thermodynamique et de la thermique appliquées, avec pour objectif l'étude et la réalisation de systèmes énergétiques entrant dans le cadre de la politique de développement du Sénégal en particulier et de la zone sahélienne en général. Sont concernés, l'Utilisation Rationnelle de l'Energie, le Confort Thermique, les Economies d'Energie et l'Utilisation des Energies Renouvelables et autres Systèmes Energétiques. De 2012 à ce jour, le LEA est dirigé par le Professeur Dorothé AZILINON.
Axes clés
1. mots-clés● Systèmes énergétiques
● Thermique
● Bâtiments bioclimatiques
2. chiffre-clés● Équipe: 12
● Création: 1984
● Budget: NC
● Publications: 167
Contact
1. site internetwww.esp.sn/lea
2. téléphone+221 33 824 05 40
+221 33 825 47 23
+221 33 825 34 26
3. maillea@esp.sn
dorothe.azilinon@ucad.edu.sn (responsable du laboratoire)
4. adresseESP Dakar, Corniche Ouest
BP: 5085 - Dakar, Sénégal

Table des matières

Autour du laboratoire

Thématiques de recherche
❏ UTILISATION RATIONNELLE DE L’ENERGIE
– planification énergétique;
– modélisation de la consommation énergétique.
❏ CONFORT THERMIQUE DANS L’HABITAT ET ECONOMIES D’ENERGIE
– modélisation numérique de l’habitat;
–modélisation de la consommation énergétique;
– récupération de l’énergie solaire;
–planification énergétique
❏ PRODUCTION DE FROID SOLAIRE
– systèmes photovoltaïques
– systèmes thermoélectriques
–systèmes thermodynamiques
❏ DEVELOPPEMENT DE CONVERTISSEURS D’ENERGIE
– cuiseurs solaires
–pompes solaires
–capteurs solaires à concentration
–moteurs à combustion externe
–modélisation, conception et optimisation des systèmes de cogénération
❏ MATERIAUX
– caractéristiques thermophysiques et hygro-thermophysiques des matériaux locaux;
❏ DESSALEMENT
– défluoration des eaux saumâtres
Projets, réalisations et retombées
Projet Soltrain-Afrique de L’Ouest : Programme Sous Régional de Renforcement des capacités et de Démonstration des Installations Solaires Thermiques en Afrique de L’Ouest.
L’objectif du projet est de contribuer à favoriser la transition énergétique des systèmes fonctionnant aux énergies fossiles aux systèmes durables fonctionnant aux énergies renouvelables en général et sur le solaire thermique en particulier. Tout le projet est coordonné par ECREE dont la partie technique du projet est gérée par une société autrichienne INTEC en coopération avec les 6 institutions partenaires de 5 pays de l’Afrique de l’Ouest (Burkina Faso, Cape Vert, Ghana, Nigéria, Sénégal). Ce programme, de 2015 à 2018, va améliorer la compétence des acteurs nationaux et institutions partenaires travaillant dans le domaine du solaire thermique comme les écoles polytechniques et les universités des 15 pays membre de la CEDEAO.
 Projet de Production de matériaux d’isolations thermique à base de Typha (PNEEB-Typha)
Les technologies nécessaires à la production de matériaux d’isolation thermique à partir du Typha ont déjà été développées et validées en Europe. De telles technologies pourraient être transférées aux partenaires locaux sénégalais pour développer un procédé agro-industriel destiné à produire des matériaux d’isolation pour le secteur du bâtiment.
Deux éléments de base peuvent être produits à un niveau industriel :
• Les panneaux pour l’isolation thermique des toits plats dans les nouvelles et anciennes constructions et pour la réhabilitation des anciennes constructions en béton.
• Les parois (brique ou mur en tôle ondulée) souvent utilisée pour la construction de murs homogènes ou de champs de mur.
Ces matériaux d’isolation thermique devront répondre aux nouveaux standards en matière d’efficacité énergétique qui devraient enrichir le paysage réglementaire du Sénégal dans les années à venir.
Les objectifs du projet :
• Réduire les émissions de GES liées à l’énergie ;
• Faciliter le transfert des technologies nécessaires au développement d’une production locale de matériaux d’isolation thermique à l’aide du Typha au Sénégal.
• Améliorer l’efficacité énergétique par l’utilisation de matériaux de construction à efficacité énergétique.
• Contribuer à la transformation d’une nuisance (Typha comme une plante envahissante) en une ressource pour le développement local.
• Elaborer un système de gestion appropriée du Typha pour son exploitation durable.

Quelques activités du projet peuvent être énumérées comme suit :

• Mettre en place une chaîne d’approvisionnement pour les plantes de Typha ;
• Certifiés les produits terre-typha et ciment-typha au plan scientifique, technique et commercial ;
• Promouvoir une unité à petite échelle destinée à la production de matériaux de construction à base de ciment-Typha ;
• Renforcer les capacités techniques des acteurs du bâtiment ;
• Mener des projets de démonstrations relatives à l’utilisation des matériaux de construction à base de terre-typha et ciment-typha ;
• Intégrer les normes sur les matériaux de construction à base de typha dans la nouvelle réglementation sénégalaise sur l’efficacité énergétique dans les bâtiments ;
• Vulgariser les résultats obtenus de l’utilisation des nouveaux matériaux à base de typha.
 Projet régional PNUD/FEM/RAF/93/G32
D'août 1996 à décembre 2000 le Laboratoire d’Energétique Appliquée s'est impliquée dans l’élaboration des Codes d’Efficacité Energétique et du Confort Thermique des Bâtiments du Sénégal dans le cadre du très important projet régional PNUD/FEM/RAF/93/G32 sur Réduction des émissions de gaz à effet de serre grâce à l'amélioration de l'efficacité énergétique des bâtiments en Afrique de l'Ouest Côte d'Ivoire - Sénégal ). Les activités qui ont été développées par l’équipe mise en place ont permis de produire les principaux rapports :

- Notes méthodologiques globales
- Notes méthodologiques sectorielles (Enveloppe, Eclairage, Electricité, Ventilation & Climatisation, Eau Chaude Sanitaire
- Suivi des données climatiques
- Typologie des bâtiments
- Données complémentaires
- Développement des fichiers d’entrée des bâtiments de référence
- Optimisation énergétique des bâtiments de la Zone de Dakar
- Optimisation énergétique des bâtiments des Zones de Kaolack, Tambacounda, Ziguinchor
- Guides d’application pour la rédaction des projets de normes des Codes.
 Normes sénégalaises applicables aux batteries de systèmes solaires photovoltaïques
Animateur du GT3 (Groupe Technique) Stockage Electrochimique du CT13 (Comité Technique) de l’Energie Solaire, le LEA a participé à la préparation de normes sénégalaises applicables aux systèmes solaires photovoltaïques et à leurs composants.

Le CT13 a été créé à l’initiative du Projet Sénégalo-Allemand Energie Solaire. Le GT3 a travaillé dans les parties suivantes :
- Batteries stationnaires au plomb : prescriptions générales et méthodes d’essai
- Batteries d’accumulateurs au plomb destinées au stockage de l’énergie électrique d’origine photovoltaïque
- Electrolyte d’appoint : caractéristiques physiques, degrés de pureté indispensable, bornes et connexions
- Batteries stationnaires au plomb destinées au stockage de l’énergie électrique d’origine photovoltaïque : méthodes de dimensionnement, prescriptions d’installation et d’exploitation.

Le travail a pu se faire à partir des publications :
- de la CEI (Commission Electrotechnique Internationale) n° 27, 50, 51, 151, 359, 485, 617, 896-1, 896-2, 1056-1, 1056-2 et 1056-3
- DIN 43 530 Part2, 43 530 Part4
- PSACD (Projet Sénégalo-Allemand des Combustibles Domestiques)
Depuis 2000 le Laboratoire d'Energétique Appliquée est impliqué dans la modélisation du Sous-Secteur des Combustibles Domestiques dans le cadre du PSACD (Projet Sénégalo-Allemand des Combustibles Domestiques) en relation avec l'IER de l'Université de Stuttgart, l'Institut des Sciences de l'Environnement de la Faculté des Sciences et Techniques de l'UCAD et le Département Aménagement du Territoire, Environnement et Gestion Urbaine de l'Ecole Nationale d'Economie Appliquée de l'Université Cheikh Anta Diop.
L’objectif consiste à mettre en œuvre un modèle de gestion et de valorisation énergétique des différents types de combustibles et technologies utilisés aujourd'hui ou susceptibles de l'être, afin de permettre un approvisionnement des ménages sénégalais en combustibles domestiques en fonction de leur spécificité et des exigences de «développement durable» dans le sens souhaité par la communauté internationale (rapport Brundtland, Conférence de Rio…).
Un Système Énergétique de Référence (S.E.R.) pour la production et la consommation des combustibles au Sénégal a été proposé. Ce SER comprend tous les combustibles et technologies utilisés aujourd’hui ou susceptibles de l’être au Sénégal; ainsi que les variables socio-économiques qui leur sont associées.
La collecte des données démographiques et sur :
- les résidus végétaux agricoles et agro-industriels,
- les déchets municipaux,
- les technologies de carbonisation,
- les équipements de cuisson
 PROJETS AUF (Agence Universitaire de la Francophonie)
Projet de Coopération Scientifique Inter-universitaire (PCSI-2008)
Programme « Soutien et renforcement de l'excellence universitaire »
Titre : Unité de production de dessalement solaire autonome
En partenariat avec :
- Laboratoire d’Etudes des Systèmes Thermiques et Energétiques (LESTE) de l’Ecole Nationale des Ingénieurs de Monastir (ENIM), Tunisie,
- Laboratoire Génie Civil et Génie Mécanique (LGCGM) de l’IUT de Saint Malo de l’Université Renne 1, France
Pôles d’Excellence Régionaux en Recherche et Formation à la Recherche
Programme « Soutien et renforcement de l'excellence universitaire »
Titre : Caractérisation des matériaux locaux de construction en zone tropicale
En partenariat avec :
- ENSAI, Université de Ngaoundéré, Cameroun,
- INP (Institut National Polytechnique) de Yaoundé Cameroun
- IUP (Institut Universitaire Polytechnique) de Mongo, Tchad
- LEMTA, ENSEM, NANCY, France
Collaborations et Partenaires
Collaborations
 Centre Régional pour les Energies Renouvelables et l’Efficacité Energétique
 Programme national de réduction des émissions GES à travers l’Efficacité Énergétique dans le secteur du Bâtiment
Projet de transfert de technologie : Production de matériaux d’isolation thermique à base de Typha au Sénégal
 PSACD (Projet Sénégalo-Allemand des Combustibles Domestiques)
 Projet régional PNUD/FEM/RAF/93/G32 sur Réduction des émissions de gaz à effet de serre grâce à l’amélioration de l’efficacité énergétique des bâtiments en Afrique de l’Ouest (Côte d’Ivoire – Sénégal ).
Partenaires
 Laboratoire Génie Civil (LGC), Ecole Nationale d'Ingénieurs de Tunis (ENIT)
 Laboratoire des Sciences de l’Ingénieur pour l’Environnement (LaSIE), Université de La Rochelle
 Laboratoire Interdisciplinaire Carnot Bourgogne-COMM-site UTBM
 Laboratoire Génie Civil Génie Mécanique - INSA de Rennes et Université de Rennes 1, Université de Rennes 1
 Laboratoire des Semi-conducteurs et Energie Solaire de la Faculté des Sciences et Techniques de l’Université Cheikh Anta DIOP
 Laboratoire d’Etudes Thermiques et Solaires de Lyon
Sources de financementMontants
NationauxEtat du Sénégal0
ESP0
Internationaux0

Réalisations et Recherches

Dispositifs du suivi de fonctionnement d’un capteur solaire à air à double passe

Prototype d’une micro-cogénération de 4 kW pour la production simultanée de l’électricité et du froid

Dispositifs du suivi de fonctionnement d’une machine à absorption diffusion

Cellules de comparaison du comportement hygrothermique en terre et en ciment

Table des matières

Questions-Réponses avec Pr Dorothé B. AZILINON

Questions-réponses
1. En quelle année a été créé le LEA? En 1984
2. En 2017, quel est l'effectif exact du LEA ? A combien estimez-vous le nombre des publications du LEA depuis sa création ?Effectif 31
Publications 167
3. Quels sont vos sources de financements ? Public et/ou privée ? Etat ? ESP ? Des entreprises ?ESP
4. A votre avis, quelles sont les 3 plus grandes réalisations (scientifiques) du LEA? Quelles sont les retombées (directes et indirectes) des travaux de recherche ?- Mise en place d’un prototype de micro cogénération à partir d’un moteur dont les gaz d’échappement sont utilisés pour faire fonctionner une machine à absorption. Plusieurs articles ont été élaborés et publiés dans les revues internationales.

Table des matières

Sources:

http://www.esp.sn/?page_id=373

Table des matières

 

Fermer le menu
Scroll Up