L’École sénégalaise : Bref aperçu

L’École sénégalaise : Bref aperçu

    Il est tentant de déduire des perturbations récurrentes dont l’École au Sénégal est sujette, que le système éducatif est en pleine décadence. Cependant, il serait intéressant de prendre du recul, de sorte à observer l’évolution dudit système, de ses premiers pas (très tardifs) à ses boitements actuels, en passant par ses chutes. Cela nous pousserait à nous demander si un tel système éducatif n’essaye pas, désespérément, depuis ses débuts, de rattraper une réalité qui avance à grande vitesse, en refusant de s’adapter à ses prévisions. Le système mis en place est-il efficace? Ou faisons nous face à un manque de réactivité, voire de volonté réelle, pour rattraper les retards accumulés?

    Près de dix années d’attente ont été nécessaires, après les indépendances, pour enfin voir la première réforme sur l’éducation (1971), qui n’était pas une priorité pour le gouvernement. De plus, malgré les manques que présentait une telle réforme, il a fallu attendre les années 80, après de nombreux mouvements de contestations, pour la revoir.

   D’un autre côté, d’énormes investissements ont été et sont toujours mis à disposition de l’éducation. En 1990/1991, par exemple, le budget de l’éducation était le plus élevé et presque le double de celui de l’armée. Pourtant de nombreux problèmes persistent malgré ces investissements et les réformes mises en place. Ils sont juste sous une autre forme ou à un autre degré.

   L’observation de données mettent en exergue des problèmes parmi lesquels nous pouvons citer:

  • une croissance du pourcentage de scolarisation en large avance par rapport à la mise à disposition d’infrastructures nécessaires;
  • des taux de réussites en large baisse, comparés à des nombres de candidats en pleine augmentation.

    Au fur et à mesure de notre avancée, nous examinerons les données à notre disposition afin d’en tirer une critique du système éducatif et une causalité qui pourraient nous permettre de mieux cerner différents problèmes rencontrés.

 

Ahmadou Moustapha BEYE
Stagiaire DEFAR Sci
Analyse et traitement de données

 

Cet article a 1 commentaire

  1. Le système éducatif sénégalais doit être revu et corrigé par tous les acteurs de l’éducation. En effet avec cette initiative de Defar Sci, une grande innovation pourrait être notée dans les écoles et universités sénégalaises.

Laisser un commentaire

Fermer le menu
Scroll Up