Arduino tour, étape 4 : Utilisation d’une photorésistance

iu

 

 

Bailo Diallo- Stagiaire chez DEFAR-Sci

 

Arduino tour, étape 4 : utilisation d’une photorésistance

Bonjour !

Nous sommes de retour aujourd’hui pour parler d’une nouvelle expérience sur arduino.

Toujours dans notre souci de découverte et de compréhension de l’arduino, nous allons aujourd’hui nous lancer dans l’éclairage intelligent avec arduino. Cela implique d’expliquer le but d’un éclairage, le fonctionnement de ce dernier mais surtout de maîtriser les outils adéquats pour la mise en œuvre d’une lampe intelligente.

La collecte des données est le dénominateur commun entre l’intelligence artificielle, les objets connectés et l’internet. Cependant l’information qu’ils contiennent s’utilise différemment. Aujourd’hui, nous allons fabriquer un système permettant de collecter une donnée bien définie et l’utiliser dans notre expérience.

Qu’est ce que l’éclairage intelligent ? Me demanderez-vous.

Quand on parle d’intelligence avec un objet ce n’est pas que la lampe a une tête bien faite, ou qu’elle réfléchisse d’elle-même (rires). Et bien non, c’est une lampe conçue de telle façon qu’on n’ait pas besoin d’appuyer sur un contact pour l’allumer ou l’éteindre. C’est une lampe qui est connectée à un collecteur de données. La lampe s’allume en fonction des données du collecteur. Dans notre cas notre collecteur de données est un photoresistor.

Par définition, une photorésistance est un composant électronique dont la résistivité varie en fonction de la quantité de lumière incidente : plus elle est éclairée, plus sa résistivité baisse. Pour faire simple c’est une résistance sensible à la lumière.

 

Fonctionnement

Nous allons utiliser arduino pour allumer une lampe. Comme les lampadaires qui s’allument  à la tombée du crépuscule, notre lampe s’adapte à la lumière ambiante et s’allume lorsqu’il y a absence de lumière.Elle s’éteindra toute seule lorsqu’il y aura de la lumière ambiante.

Matériel

Pour bien illustrer le fonctionnement du système d’éclairage automatique nous allons avoir besoins des matériaux suivants :

  • une photoresistor : capteur de lumière

– une carte arduino

– des résistances

– une led

Câblage

Une fois le matériel réuni nous pouvons passer directement au câblage qui est très simple.

fig1: Cablâge avec fritzing.

 

fig2: Cablâge fait au RoseDIENG LAB

 

L’entrée de la photoresistor est branchée au +5v et la sortie est d’une part reliée à une résistance pulldown et d’autre part au pin analogique de la carte arduino (A0); car les données recueillies sont de type analogique. Pour une meilleure compréhension voici ci-dessous un schéma de câblage réalisé avec fritzing et un autre schéma réalisé au Rose Dieng LAB.

Une fois le câblage effectué nous allons passer au programme.

Maintenant qu’on sait comment allumer une lampe avec la fonction digitalWrite() de l’IDE arduino l’objectif dans ce programme est de dire à la lampe de s’allumer si et seulement si la luminosité est faible.

Il est donc nécessaire  de lire les données du capteur  pour recueillir le niveau de luminosité et ensuite de faire une condition pour dire à la  lampe de s’allumer si la condition est réalisée. Sinon elle devra rester éteinte.

L’image ci-dessous montre une capture d’écran du programme qui peut inspirer ceux qui veulent le tester.

 

Fig3 : capture d’écran du programme.

 

Si le câblage  est fait normalement et si le programme est correct vous pouvez passer à la compilation et vous obtiendrez  le résultat suivant :

Cette image est prise lorsque le capteur est en contact avec la lumière naturelle et on constate aisément que la lampe reste éteinte.

Fig4: image montrant l’exposition a la lumiere du capteur et extinction de la lampe

 

Sur l’image suivante on voit que lorsqu’on cache le capteur, créant ainsi l’obscurité, la lampe s’allume aussitôt et cela tant que le capteur reste dans le noir.

Fig5 : capteur dans le noir, allumage automatique de la led.

 

Bref, cette expérience nous a permis de franchir une nouvelle étape dans la maîtrise de l’univers et des possibilités d’arduino en découvrant une autre technique de commande d’une lampe et le fonctionnement d’un capteur de luminosité. Nous serons sûrement amenés à nous inspirer de toutes ces briques élémentaires pour monter un projet domotique, ou robotique ou même pour bricoler des outils au quotidien.

 

 

Laisser un commentaire

Fermer le menu
Scroll Up